Autres informations et services officiels :

www.belgium.be
Belgium.be

Faut-il choisir une pompe à chaleur ?

heat-img-alternative.jpg

Une pompe à chaleur est un appareil électrique semblable à un réfrigérateur (ou à un congélateur). Dans ce dernier, la chaleur est extraite du compartiment (froid) vers l’extérieur (plus chaud) par une grille de refroidissement située à l’arrière. Dans une pompe à chaleur, un fluide réfrigérant circule dans un circuit fermé. Un système de compression et de détente extrait la chaleur de l’environnement froid (air, eau ou sol) pour la transférer à l’intérieur (chaud) de la maison.

Les pompes à chaleur peuvent être utilisées pour chauffer la maison ou pour produire de l'eau chaude (on parle alors de chaudières à pompe à chaleur).

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

storage/website/heat-dwg-heat-pump-fr.png

Dans la pompe à chaleur, un fluide réfrigérant est pulvérisé sous pression par un détendeur. En s’évaporant, il extrait de la chaleur de son environnement (un phénomène comparable se produit lorsque de la sueur ou de l’éther s’évapore de la peau, provoquant une sensation de froid).

Cette chaleur est apportée par un circuit externe dans lequel un (autre) fluide extrait la chaleur de :

l'air extérieur : on parle d’un système eau/air. Un module extérieur équipé d’un ventilateur est alors nécessaire ;
une nappe phréatique : on parle d’un système eau/eau. Ce système nécessite un forage.
le sol : on parle d’un système eau/sol (géothermie). Il existe deux solutions : un réseau de tuyaux installé à une faible profondeur ou un forage profond. 

Une fois échauffée, la vapeur du fluide réfrigérant est comprimée par un compresseur. Cette chaleur est transféré à travers un autre échangeur au circuit domestique de chauffage ou d’eau chaude sanitaire. En se refroidissant, le liquide réfrigérant se liquéfie de nouveau. La boucle est bouclée.

Beaucoup d’avantages

  • La chaleur est gratuite, car elle provient de l’environnement, même si vous devez vous acquitter de l'électricité nécessaire au fonctionnement de la pompe, à moins que vous ne tiriez cette énergie de vos propres panneaux solaires (ce qui est difficile en hiver).
  • Le rendement est très élevé, environ 3 à 5 fois supérieur à celui d'une chaudière à condensation.
  • Il n’y a aucune émission de CO₂, car aucun combustible fossile n'est brûlé. Si l’électricité provient d’une source "verte" (par exemple de vos panneaux solaires), l’installation est neutre d’un point de vue climatique.
  • Un petit contrôle annuel est généralement suffisant.
  • Certains systèmes permettent également de refroidir la maison en été.
  • Cette solution est plus sûre qu'un système fonctionnant au gaz ou au mazout.
  • L'installation d'une pompe à chaleur augmente l’efficacité énergétique de votre maison et vous permet d’obtenir une meilleure classe énergétique sur votre certificat de performance énergétique (PEB à Bruxelles et CPE en Wallonie), ce qui valorise votre maison au moment de la vente.

Grâce à cette neutralité carbone, la pompe à chaleur deviendra sans doute dans un avenir proche le mode de chauffage (maison et eau sanitaire) le plus répandu, en parallèle de systèmes collectifs comme les réseaux de chaleur ou la géothermie (par forage profond).

Peu d'inconvénients

  • La température atteinte par la compression est beaucoup plus basse (environ 40 °C) que celle des autres systèmes de chauffage qui fonctionnent à 70 ou 80 °C. Comme il est plus difficile de chauffer correctement une maison,  l'installation n'est envisageable que dans une maison très bien isolée (car la demande de chaleur est moindre) et équipée de grandes surfaces de radiation (radiateurs de grande taille ou chauffage au sol). Si vous avez une maison mal isolée, il est donc préférable de commencer par bien isoler. Les économies réalisées vous permettront ensuite d’investir dans une pompe à chaleur. Si une bonne isolation est techniquement difficile, envisagez plutôt un système hybride, où une pompe à chaleur est assistée par une petite chaudière à condensation lorsque la demande de chaleur est élevée. Par ailleurs, de nouveaux systèmes de pompe à chaleur fonctionnant à des températures plus élevées sont en cours de développement.

  • Une pompe à chaleur est plus chère qu'un système de chauffage traditionnel, car elle nécessite soit l’installation d’un module à l’extérieur de la maison (système eau/air), soit des travaux d’excavation ou de forage (eau/eau et eau/sol). Par ailleurs, un module extérieur peut occasionner quelque nuisance sonore. En contrepartie, vous ferez à long terme de grandes économies sur votre facture énergétique, surtout si vous pouvez toucher une prime.

  • Le rendement dépend de la température extérieure : plus la température extérieure baisse, plus le système est sollicité (et consomme donc d'électricité). La puissance de l'installation doit donc être calculée en conséquence. Il est également possible d’opter pour un système hybride, dans lequel une petite chaudière à condensation (au gaz naturel) fournit le complément de chauffage nécessaire.

Logo

Le site fédéral belge pour réduire vos émissions de CO2

EnergyWatchers est un site qui, à travers de nombreux conseils pratiques et des modules de calcul, vous fournira une foule d’informations pour réduire votre consommation énergétique et vos émissions de CO₂. Celles et ceux qui veulent relever des défis pourront même gagner des badges et les partager avec leurs ami·e·s ou leur famille.